cba informatique

Le blog "c'est l'infirmière" par Charline, IDEL en Anjou

En guise d'échappatoire de son quotidien libéral, Charline a fait le choix d'écrire pour raconter ses histoires, ses rencontres et parfois ses coups de gueule. Vous la connaissez peut-être déjà par l'émission Les yeux d'Olivier, voici l'interview de l'infirmière rurale la plus connue de la toile.

Qui est Charline ?Portrait C'est l'infirmiere

  • Infirmière depuis : Mars 2010
  • IDEL depuis : Octobre 2013
  • Nombre d'associés dans le cabinet : 2
  • Lieu de travail : rural
  • Moyen de déplacement : voiture
  • Nombre de kilomètres par semaine : 800 km
  • Ses avantages du métier :
    • relation avec les personnes
    • possibilité de soigner les patients comme souhaité
    • liberté de s'organiser
  • Ses inconvénients du métier :
    • instauration de barrière avec ses patients
    • veille au franchissement de ces limites par les patients
    • solitude sur la tournée
  • Cliente CBA depuis : Octobre 2013
  • Passion : la rédaction

 

CBA : qu'est-ce qui vous a poussé à écrire votre blog ?

Charline : En fait, j'ai toujours aimé raconter des histoires ! Je faisais déjà ça avec les collègues de l'école quand on se retrouvait pour manger le midi. Lorsque j'ai débuté le libéral, j'ai commencé à écrire sur une page privée Facebook pour raconter les récits de mon boulot. Des amis trouvaient dommage de ne pas pouvoir partager ça avec des personnes qui n'étaient pas sur ce réseau social. Je me suis donc lancée dans la rédaction d'un blog.

J'ai ouvert le blog en me disant que la vie d'une IDEL, en plus en campagne, n'attirerait pas les foules. Les personnes non soignantes étaient intéressées par mes anecdotes d’infirmière lorsque je travaillais en soins palliatifs ou bien encore en tant qu’infirmière à domicile dans une cité dite sensible, mais la ruralité… Donc je ne m'attendais réellement à rien de spécial, et je continuais à le faire pour les amis des amis qui ne sont pas sur Facebook, alors qu'en fait, il marche plutôt bien ce blog !

 

CBA : Que vous apporte votre blog au quotidien ?

Charline : J'ai aussi commencé ce blog car j'étais toute seule. Les amis de l'école, de l'hôpital ou du centre de soins n'étaient plus physiquement là pour entendre mes récits ! Je les ai donc passés à l'écrit pour continuer de les partager.

La rédaction de mon blog sert également à vider mon sac et à rendre hommage à des patients rencontrés sur des tournées de soins. C’est un bel hommage de les faire exister à travers des écrits. On rencontre vraiment de belles personnes sur nos tournées.

 

CBA : Comment gérez-vous votre métier d'IDEL au quotidien et votre planning éditorial du blog et des réseaux sociaux ?

Charline : Je ne suis pas fan de la télévision, donc le temps que certaines personnes passent devant cet écran, moi je l'utilise devant l'ordinateur.

Ce temps de rédaction et de partage m'est nécessaire, donc je fais en sorte que cela puisse se caler dans mon emploi du temps entre mon métier, mes enfants et mon conjoint. Si je n'avais pas ce temps pour mon blog, je ne serai pas aussi épanouie dans mon travail. Même si cette activité peut être chronophage car je suis aussi sur Facebook et Instagram, je pense que c’est un bon moyen de perdurer dans la profession. Je ne sais pas combien de temps je me donne en libéral, mais ce moment d’écriture me permet de me donner du temps en plus. C’est ma soupape !

 

CBA : Quand on regarde les top 10 de vos articles sur le blog, 8 d'entres eux sont des coups de gueule. Est-ce que vous utilisez ces articles orientés pour drainer plus de trafic ?

Charline : J'écris quand j'ai envie ! En ce moment, entre les média et la campagne présidentielle, nous avons de la matière… Je n'écris donc pas sur commande, et encore moins pour faire le buzz. Je suis bien sûr contente de voir qu'ils performent le plus, car je vois que cela sert de relai à de nombreux IDEL. Quand ils me lisent, il se sentent moins isolés.

D'ailleurs quand j'écris ces articles "coups de gueule", ils sont fait sur le moment. Dès que je prends un peu de recul dessus, je vois que ce ne sont pas mes meilleures productions.

Je cherche juste à ce que ce blog reste simple. Il n'y a d'ailleurs aucune publicité alors que maintenant je suis régulièrement sollicitée. Cela ne m'intéresse pas du tout. Il est important pour moi de rester libre de mes écrits. Je suis une petite infirmière de campagne cachée derrière son ordinateur en Anjou, et je préfère que cela reste ainsi ! La notoriété est arrivée au fur et à mesure, ce n'est pas moi qui la recherche. Il est d'ailleurs drôle de voir que maintenant sur Facebook, j'ai plus de fans que Marisol Touraine !

 

CBA : Quels conseils donneriez-vous à une infirmière libérale qui souhaiterait se lancer dans la rédaction d'un blog ?

Charline : Je ne suis pas sûre d'être la personne la mieux placée pour donner des conseils ! Les professeurs de français et moi n'avons pas de très bons souvenirs en commun… D'après moi, les écrits qui fonctionnent le mieux sont ceux qui sont rédigés avec spontanéité et sans se prendre la tête.

Autrement pour l'environnement de travail, je conseille un mug de thé, une tablette de chocolat et un ordinateur. Avec cela, je rajoute la couverture sur les genoux et le chat par dessus, et c'est parti ! Ensuite, je pense qu'il faut avoir le bon sujet au bon moment et si ça fait écho auprès de la communauté, ça fonctionne. Cela me paraît aussi simple que ça.

 

CBA : Est-ce que vos patients se reconnaissent dans vos récits ?

Charline : Mes patients ont découvert mon blog lorsque j'ai tourné le reportage avec Olivier Lacroix : Dans les Yeux d'Olivier. Il a été diffusé le 1er juin 2016, mais tourné 9 mois avant. Il a bien fallu que je leur explique pourquoi il y avait des équipes de France 2 dans notre petit village !

C'est à ce moment-là qu'ils ont su, et j'avoue que j'avais un peu peur de leur réaction… Ils auraient pu penser que je les utilise. Pourtant quand je parle de mes patients, je modifie certains aspects ou alors je mêle deux histoires. Cela serait mal venu dans un village de 2000 habitants que certains éléments puissent aider à les reconnaître. Je n'ai pas envie de cela. Pour des personnes à qui je souhaite rendre hommage, je laisse volontairement des signes distinctifs.

Le retour de leur part est très positif : ils sont fiers et content de voir que ça marche pour moi. J'en reconnais certains qui commentent les publications sur ma page Facebook. Et lorsque je n'écris pas pendant quelques semaines, ils sont impatients et me le rappelle gentiment !

 

Ecrire pour mon blog est toujours un plaisir et surtout doit le rester ! Je mets par écrit mon quotidien d'infirmière de campagne en tout anonymat. N'hésitez pas à me retrouver sur mon blog C'est l'infirmière pour suivre mes prochaines tournées, mes coups de gueule ou encore mes nombreuses rencontres.

 

 


D'autres actus qui pourraient vous intéresser...


CBA à La Réunion pour présenter My Agathe e.motion

Evénements - 2017

L'équipe CBA vient pour la première fois à votre rencontre sur l'Île de la Réunion pour des formations et une journée de rencontres. Découvrez le programme !


Lire la suite...

CBA soutient le projet « Donnons des elles au vélo J-1 »

Cba - 2017

Fidèle partenaire depuis 2014, CBA renouvelle son soutien au projet Donnons des elles au vélo J-1, qui se déroulera du 30 juin au 22 juillet 2017

 


Lire la suite...

Découvrez le nouveau lecteur de carte vitale « My eS-KAP-Ad »

My Agathe Connect - 2015

Au temps des nouveaux smartphones, toujours plus pratiques, rapides et ergonomiques, il était temps de dépoussiérer l’autre outil indispensable des IDEL en tournée chez leur patient : le lecteur de carte vitale. Fini les écrans en noir et blanc, le lecteur lent, encombrant… place au lecteur « My eS-KAP-Ad », le TLA qui va révolutionner votre quotidien !


Lire la suite...

Le Service « 100% Payées » !

Service 100% payées - 2013

Face à des impayés caisses et mutuelles, le temps vous manque souvent pour les gérer dans leur totalité...


Lire la suite...